Skip to navigation – Site map
Institut Veolia Environnement

VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement

Updated on 04/09/2014

Latest articles

RSS
  • > Contraintes spatiales et enjeux territoriaux d’une déclinaison régionale de la transition énergétique : l’exemple de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur

    La question de la transition énergétique se pose désormais à des échelles régionale et locale alors que le problème de l’approvisionnement et du transport de l’énergie est resté jusqu’à récemment une responsabilité nationale dans la plupart des pays. Elle implique de reconsidérer les rapports entre production et consommation d’énergie tout en évaluant les potentiels de production et de mise en œuvre des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Le territoire est en ce sens une insta

    (…)

  • > Quel rôle des agriculteurs dans la transition énergétique? Acceptation sociale et controverses émergentes à partir de l’exemple d’une chaufferie collective de biomasse en Picardie

    L’agriculture a aujourd’hui un rôle à jouer dans le cadre de la transition énergétique. En effet, celle-ci constitue l’un des principaux foyers de biomasse à partir de laquelle des énergies dites renouvelables pour la production de chaleur et d’électricité peuvent émerger. Mais les usages potentiels de la biomasse suscitent des questionnements, et soulèvent la question de l’acceptation sociale de ces nouvelles demandes par les agriculteurs, dans un contexte où les fonctions énergétiques de l’agr

    (…)

  • > Les exercices de prospective énergétique à l’épreuve des mutations des modes de vie

    Parmi les outils et processus d’aide à la décision mobilisés face aux enjeux de long terme qu’implique la transition énergétique, la prospective occupe une place centrale. Dans cet article, nous nous intéressons à la manière dont les évolutions des modes de vie – qui constituent une composante fondamentale des consommations d’énergie directe et indirecte – sont considérées dans les exercices de prospective énergétique. A cette fin, treize exercices menés à l’échelle de la France sont passés au c

    (…)

  • > Mettre à l’épreuve l’acceptabilité sociale

    Coordination du numéro : Jérôme Boissonade (Université du Littoral Côte d'Opale, France), Tom Bauler (Université Libre de Bruxelles, Belgique), Remi Barbier (Ecole Nationale du Génie de l'eau et de l'environnement de Strasbourg, France), Marie-Josée Fortin (Université du Québec à Rimouski, Québec), Frédérick Lemarchand (Université de Caen, France) Emmanuel Raufflet (HEC-Montréal, Québec) et Éric Duchemin (Université du Québec à Montréal, Canada).

    Alors même que nombre d’acteurs institution

    (…)

  • > L’évaluation environnementale stratégique dans les pays en voie de développement : le rôle des Agences multilatérales de développement

    Les Agences Multilatérales de Développement (AMD) sont considérées comme des corporations qui stimulent et encouragent l’application de l’évaluation environnementale stratégique (EES) au titre de réquisitoire pour la concession des financements. Au sein des AMD, cet instrument fut adopté pour pallier aux limitations de l’évaluation des impacts environnementaux des projets et s’adapter au changement de la politique de financement. Ce changement se caractérise par le financement non seulement des

    (…)

  • > Liberté individuelle et contraintes matérielles : une approche conceptuelle de la pauvreté énergétique en Belgique

    La pauvreté énergétique a été conceptualisée comme une injustice environnementale par Walker et Day (2012). Notre papier se situe dans le prolongement de cette approche, et l’inscrit de façon critique à l’intérieur de la réflexion menée par Amartya Sen sur les capabilités (1999, 2009). Nous montrons combien, d’une part, l’idée de justice de Sen qui repose sur la notion de capabilité peut être pertinente pour penser la justice énergétique et environnementale, mais combien, d’autre part, cette app

    (…)

  • > L’impératif de « transition énergétique » comme double peine pour un territoire de la production énergétique soumis à reconversion

    Les discours politiques internationaux sur « la transition énergétique » omettent parfois de se placer à hauteur d’homme et de prendre appui sur l’histoire collective. Ils énoncent alors des objectifs relatifs aux changements dans les modes de vie à partir d’une vision de l’avenir fondée sur des équilibres souhaitables, indépendamment des conditions de leur avènement. Vue « d’en bas », pourtant, la transition énergétique ne procède pas d’une transposition homogène et mécanique de ces enjeux. Bie

    (…)

  • > Estimer les houles cycloniques à partir d’observations météorologiques limitées : exemple de la submersion d’Anaa en 1906 aux Tuamotu (Polynésie française)

    Les submersions provoquées par les houles cycloniques sont le principal risque naturel dans les atolls de l’archipel des Tuamotu. L’analyse des cyclones récents par des modèles couplés à haute résolution a amélioré la compréhension de cet aléa. La connaissance des houles extrêmes se confronte néanmoins au problème de la représentativité de l’échantillon en raison de la faible fréquence des cyclones en Polynésie française. Cet article propose une méthode permettant d’estimer la taille de la houle

    (…)

  • > Lutter contre le changement climatique ou pour son identité professionnelle?

    Notre recherche propose d’interpréter d’un point de vue sociologique le faible concernement supposé des agriculteurs à l’égard de l’enjeu d’atténuer le changement climatique. À partir d’une enquête auprès de 29 agriculteurs d’un territoire de l’Ouest de la France, nous montrons que certes, la plupart des agriculteurs ont une connaissance floue et incomplète de la théorie du changement climatique et des liens de causalité entre pratiques agricoles et processus climatique, mais que pour autant, to

    (…)

  • > El Hierro (Canaries) : une île et le choix des transitions énergétique et écologique

    L'île d'El Hierro (270 km2, 8 000 habitants), la terre la plus isolée des Canaries, est en marche depuis juin 2014 vers l'objectif de 100 % d'énergies renouvelables, grâce à une originale centrale hydro-éolienne. Une STEP (Station de transfert d'énergie par pompage et turbinage) avec deux barrages, telle une batterie hydraulique, assure deux jours d'autonomie lors des pannes de vent ou des tempêtes. L'indépendance énergétique est le résultat d'une initiative de la base, celle d'un technicien et

    (…)