Skip to navigation – Site map

VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement

Updated on 04/09/2014

Latest articles

RSS
  • > Espèces introduites : entre bénéfices sociétaux et dangers pour les écosystèmes

    Problématique et objectifs

    La planète est confrontée à l’une de ses plus importantes crises écologiques qui aura des retentissements sociétaux considérables à long terme : les modifications des processus écosystémiques et la perte de la biodiversité dues en grande partie à l'anthropisation. Au cours de longues phases temporelles, toutes les civilisations des différentes régions bioclimatiques (des différents biomes) se sont construites au sein des écosystèmes. C’est au bout de très lon...

  • > Usages du sol : entre exploitation des ressources naturelles et protection de l'environnement

    Dans le cadre de ce hors série, nous avons voulu questionner les rapports homme/nature à l'aune de trois notions-clés que sont celles du conflit, de la concertation et de la conservation, en mettant en avant la diversité des contextes sociohistoriques et territoriaux.

    Les trois premiers articles de ce hors série se penchent sur la nature en ville et les rapports entre les différentes parties prenantes. L’article d’Anna Rouadjia intitulé « Le paradoxe de la gestion des espaces verts : ...

  • > Les titres fonciers autour de Bamako : modes d’accès et impacts sur les usages

    Dans les communes environnantes de Bamako, les ressources naturelles, particulièrement les terres agricoles, sont soumises à une forte pression. Celle-ci se manifeste par une augmentation croissante du nombre de titres fonciers (TF) pendant ces dernières années. Les communes périurbaines de Bamako comptaient en décembre 2010 43 694 TF avec une superficie de 56 164 hectares, 83 ares et 59 centiares. L’augmentation significative des TF profite peu ou pas à la production agricole. Les usages de ...

  • > Le pas-de-porte en agriculture, marqueur de la dérégulation foncière et de la financiarisation des exploitations

    Le pas-de-porte est une pratique sanctionnée par le droit rural depuis 1946 qui consiste pour le locataire d’une terre agricole à payer un droit d’entrée au locataire sortant et éventuellement au propriétaire de la terre. Si des travaux d’économistes montrent en quoi cette pratique traduit l’existence d’une tension entre logique familiale et logique entrepreneuriale dans la politique agricole française et la gestion des exploitations agricoles, il manque des études empiriques qui mettent en é...

  • > L’urbanisation, facteur de développement ou d’exclusion de l’agriculture familiale en périphérie des villes : Le cas de la ville de Meknès, Maroc

    Des facteurs variés tels que les politiques publiques en faveur du relogement des populations démunies, la promotion de la privatisation des droits fonciers agricoles, ainsi que plus généralement la croissance économique ont favorisé l’étalement urbain dans les principales villes du Maghreb dont Meknès au Maroc. Cette urbanisation s’intensifie au détriment des terres à fort potentiel agronomique malgré les lois pour la préservation des terres agricoles. À Meknès, les agriculteurs familiaux si...

  • > Productions d’inégalités d’accès à la ressource foncière et politiques de préservation du foncier : une approche comparative

    À partir de résultats de travaux de terrain réalisés en France, en Algérie et au Cameroun, cet article analyse comment des actions, des mesures et des normes visant à freiner la dégradation des terres en zones arides et semi-arides et à contrer l’étalement urbain dans des contextes de forte pression foncière génèrent des inégalités et des exclusions sociales. Pour l’étude, des méthodologies et des disciplines différenciées sont mobilisées : une évaluation économique en Algérie, un diagnostic ...

  • > Tensions sur l'espace agricole : quand les enjeux fonciers réinterrogent le rapport entre propriété et usage

    Au carrefour de multiples préoccupations, économiques, environnementales, démographiques, de cadre de vie, d’approvisionnement alimentaire, etc., la gestion du foncier constitue un pilier majeur et une constante de l’action publique. Selon les Etats ou les systèmes politiques, elle se focalise sur différents enjeux et prend diverses formes. Derrière la question foncière se trouve en fait souvent posée celle de l’affectation du sol, entendu en termes de ressource spatiale, et de ses modalités...

  • > Marché foncier et évolution des usages et des valeurs de la terre agricole à Regueb (Tunisie)

    À l’instar de nombreux autres pays, le gouvernement tunisien a entrepris depuis plusieurs décennies l’individualisation de la gestion du foncier agricole. Le régime des terres tribales en indivision, qui était prédominant dans le centre et le sud du pays, a été remplacé par un régime de propriété privée individuelle. Ceci a eu des effets importants sur les espaces ruraux : mutation des systèmes agraires et développement d’un marché foncier localisé, comme dans la région de Regueb, où les tran...

  • > Mobiliser la propriété publique en faveur de l’agriculture périurbaine ? Le cas de la région de Montpellier (France)

    Cet article explore le rôle que pourraient jouer les propriétés publiques dans le maintien ou le redéveloppement de l’agriculture périurbaine. Il s’appuie sur une analyse de la structure spatiale des propriétés publiques et des acquisitions publiques et sur des entretiens semi-directifs conduits dans la région urbaine de Montpellier. Les résultats montrent que les propriétés publiques représentent une emprise spatiale considérable, mais que moins de la moitié des surfaces a un intérêt pour l’...

  • > Promouvoir l’agriculture dans le projet de territoire pour faciliter la mise à disposition du foncier : le cas de la châtaigneraie ardéchoise

    Dans un contexte de rareté croissante du foncier, la question de la mise à disposition de parcelles agricoles est toujours épineuse. Le bail rural, soumis au statut du fermage et hérité des politiques de modernisation de l’agriculture de l’après-guerre, en reste aujourd’hui l’outil essentiel. Conçu pour satisfaire aux exigences de l’activité agricole et de sa modernisation, le bail connait toutefois aujourd’hui une certaine disgrâce aux yeux des propriétaires, qui craignent d’y voir disparaît...

  • Les cahiers de Revues.org