Skip to navigation – Site map
Institut Veolia

VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement

Updated on 04/09/2014

Latest articles

RSS
  • > Structure, composition spécifique et diversité des ligneux dans deux zones contrastées en zone Sahélienne du Burkina Faso

    Cette étude menée au Sahel burkinabé fait l’état actuel de la végétation ligneuse de cette région afin d’établir le lien entre la réalité du terrain et les observations satellitaires dans deux sites dans chacune des deux zones contrastées, l’une présentant un certain taux de reverdissement et l’autre de dégradation. Elle analyse aussi la composition spécifique, la structure, la diversité des ligneux et les similitudes entre les quatre sites (deux sites par deux zones). L’étude a utilisé une méth

    (…)

  • > Les Agences de l’eau et la restauration : 50 ans de tensions entre hydraulique et écologique

    Le paradigme de la restauration occupe une place importante au sein de la gestion actuelle de l’eau et des milieux aquatiques. Depuis son apparition dans les sphères scientifiques et opérationnelles à la fin des années 1970, le paradigme s’est complexifié et les significations associées aux différents concepts de restauration, renaturation et réhabilitation ont également évolué sans que les définitions et les pratiques auxquelles ils renvoient soient toujours clairement établies. Si l’intérêt po

    (…)

  • > Influence des activités agricoles sur la végétation le long d’un gradient pluviométrique nord-sud du Burkina Faso

    Les écosystèmes subissent à la foi la pression humaine et climatique depuis des décennies, ainsi l’évaluation de l’état écologique des paysages agraires du Burkina Faso est nécessaire pour mettre en évidence l’action humaine sur l’environnement. Dans le cadre de cette étude, l’objectif est de caractériser quatre zones agro-sylvo-pastorales pour comprendre l’interaction entre le climat, l’action humaine et l’écosystème le long d’un gradient pluviométrique. L’étude a été réalisée sur des gradients

    (…)

  • > L’adaptation des territoires aux changements climatiques dans l’Oriental marocain : la vulnérabilité entre action et perceptions

    Suite aux retards pris par les politiques d’atténuation des émissions de gaz à effet de serre à l’échelle internationale, la question de l’adaptation aux changements climatiques apparaît comme un objet de recherche nouveau pour les sciences sociales depuis le début des années 2000. Néanmoins, les premières études ont relevé l’ampleur des chantiers à explorer et souligné les nombreuses difficultés à lever tant sur les plans théoriques que méthodologiques. Le travail présenté ici propose une réfle

    (…)

  • > Le tarif d’achat photovoltaïque comme outil d’innovation territoriale : l’exemple des Fermes de Figeac

    Entre 2008 et 2012, la coopérative des Fermes de Figeac a installé un parc photovoltaïque mutualisé dispersé sur une centaine de toitures. Ce projet visait à capter l’opportunité des tarifs d’achat lorsqu’ils étaient à leur plus haut niveau, mais également à la mutualiser et à la territorialiser. Pour analyser la constitution d’une capacité entrepreneuriale et financière adaptée au tarif, mais capable de le transformer, cet article se penche sur l’articulation entre investissement, mutualisation

    (…)

  • > Cinématique et impacts d’un événement hydrométéorologique : les inondations du 6-7 octobre 2014, Grabels (France méditerranéenne)

    Dans la nuit du 6 au 7 octobre 2014, une crue éclair frappe le nord de Montpellier et notamment la commune de Grabels. Au cours de ce bref épisode pluviométrique, les ruissellements de versants, les cours d’eau -du petit ruisseau au fleuve de la Mosson- sont entrés en crue et sortis de leur lit mineur endommageant près de 500 habitations. Pour reconstituer au plus près le déroulement de la crue rapide et ses impacts, nous avons mené un retour d’expérience dès le lendemain de la catastrophe. À pa

    (…)

  • > L’acceptabilité sociale, les décideurs publics et l’environnement

    Dans un contexte où la démocratie représentative s’ouvre de plus en plus à la démocratie participative, les décideurs publics sont aujourd’hui appelés à consulter les acteurs de la société civile et à justifier leurs décisions auprès d’eux, notamment lors de la discussion de projets d’envergure soulevant des enjeux de nature sociale et environnementale. Cette dynamique n’est pas sans poser de nombreux défis aux acteurs de la sphère exécutive. Ainsi, si le principe d’une démocratie participative

    (…)

  • > Des paiements pour services environnementaux en faveur des populations locales ? Regards de l’administration forestière sur le mécanisme de compensations pour mise en défens marocain

    Un mode de paiement pour service environnemental (PSE), le mécanisme marocain de compensations pour mise en défens (CMD) pourrait autoriser les populations locales à réinvestir leur territoire, voire à redécouvrir leur patrimoine bio-culturel. Tout espoir de reconquête véritable s’avère néanmoins illusoire, la finalité première du mécanisme étant de conforter le pouvoir de l’administration forestière. L’examen du projet-pilote REDD (Réduire les émissions de gaz à effet de serre en luttant contre

    (…)

  • > Les impacts hydrologiques de la production de neige dans un domaine de moyenne montagne

    L’enneigement artificiel des stations de ski est une pratique relativement récente en Europe et en Amérique du Nord. C’est une activité nécessaire au maintien et au développement des activités économiques d’une station. Or, la production de neige nécessite de grands volumes d’eau pompés dans les rivières, les nappes phréatiques, les réserves d’eau potable, les barrages hydroélectriques et les retenues collinaires. On estime qu’il faut 4000 m3 d’eau pour couvrir un hectare. En outre, la productio

    (…)

  • > Les mobilisations des victimes de pesticides ont-elles modifié les pratiques des viticulteurs languedociens ?

    L’article propose de s’interroger sur une inflexion éventuelle des conceptions qu’ont les viticulteurs des maux qu’ils subissent lorsqu’ils épandent des pesticides. Désormais en effet des victimes de pesticides se sont constituées en association et ont impulsé la reconnaissance de maladies professionnelles, ce qui constitue une rupture. Sur le terrain enquêté une décennie auparavant, la rupture semble pourtant limitée. En effet, les infléchissements contemporains du métier semblent plutôt être l

    (…)