Skip to navigation – Site map
Institut Veolia

VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement

Updated on 04/09/2014

Latest articles

RSS
  • > L’expérimentation sociotechnique fondée sur les sciences comportementales : Un instrument au service de la production de l’acceptabilité sociale ? 

    Dans la continuité de sa mobilisation par les praticiens, la notion d’acceptabilité sociale suscite depuis quelques années un intérêt croissant, combiné à un certain embarras, auprès des chercheurs en sciences sociales. Cet article contribue aux efforts récents de clarification et de questionnement de cette notion à partir d’un programme national d’expérimentation sociotechnique consacré aux réseaux électriques « intelligents » au Japon. Bien que quatre « Smart Communities » aient été sélectionn

    (…)

  • > Les « pratiquants » de l’Agriparc : mise en perspective des valeurs environnementales liées au milieu de vie

    La ville de Montpellier connaît une dynamique migratoire positive exerçant une pression foncière se traduisant d’une part par un étalement périurbain et d’autre part une fréquentation des espaces verts en hausse. Nous sommes partis du point de vue des promoteurs d’un des deux Agriparcs de cette ville afin de réfléchir aux processus de socialisation de l’espace vécu en tant que milieu. À cette fin, nous avons mené une enquête auprès des « pratiquants » du lieu. Ceux-ci s’inscrivent dans le concep

    (…)

  • > Approche des espaces de la pratique nautique par l’analyse de la fréquentation : l’exemple du bassin de navigation arcachonnais

    Les activités de plaisance connaissent depuis plusieurs décennies un développement remarquable sur les littoraux français. Mais si les infrastructures portuaires sont relativement bien connues, il n’en va pas de même des pratiques nautiques en mer dont la connaissance reste largement lacunaire au regard des enjeux de gestion et de conservation qu’elles impliquent. Cet article présente les méthodes et les principaux résultats d’une étude de fréquentation menée de 2008 à 2010 sur le Bassin d’Arcac

    (…)

  • > Mettre cartes sur table et parler de son territoire de l’eau : un (en)jeu pour les acteurs ?

    La construction collective de solutions sur des territoires où s’exprime un problème de qualité de la ressource en eau se heurte bien souvent à la difficulté qu’ont les acteurs locaux à partager différents points de vue sur un objet commun. Un nouvel outil a donc été conçu qui permet l’expression des points clés tels que perçus par chaque acteur concernant son territoire de l’eau. Cet outil est composé de cartes (format cartes à jouer) sur lesquelles figurent des pictogrammes illustrant des thém

    (…)

  • > Favoriser la restauration de la biodiversité en milieu urbain : les facteurs de réussite dans le cadre de quatre projets de restauration

    La biodiversité en ville joue un rôle très important dans l’équilibre de notre planète. La présence d’éléments naturels améliore la qualité écologique, sociale, environnementale et esthétique d’un milieu urbain. Le retour de la biodiversité en ville peut être promu grâce à diverses structures tels les corridors écologiques, les passages fauniques, les toits verts et les plantes grimpantes. L’objectif de l’étude de cas qualitative était d’identifier les facteurs qui favorisent la restauration de

    (…)

  • > Conflits et stratégies d’acceptabilité sociale autour des énergies marines renouvelables sur le littoral français

    L’océan mondial possède un important potentiel en termes de ressources énergétiques renouvelables, et les territoires littoraux français sont particulièrement propices au développement des parcs éoliens offshore et des sites d’exploitation de l’énergie hydrolienne. Pourtant, la multiplicité d’usages aux pratiques parfois contradictoires génère de nombreux conflits en zone côtière : aux activités « traditionnelles » (tourisme, pêche professionnelle, etc.) se superposent l’intensification de certa

    (…)

  • > Transition énergétique et fragmentation territoriale : une analyse prospective appliquée à la Wallonie

    La transition énergétique consiste à passer de sources de production d’énergie polluantes et épuisables à des sources moins polluantes et durables, mais aussi à passer à une consommation parcimonieuse de l’énergie. Cette transition est l’un des défis majeurs dans les années à venir. Cet article s’intéresse à la dimension territoriale de cette transition. À l’aide d’une méthode prospective à la fois qualitative et quantitative, il cherche à donner un visage au processus de fragmentation territori

    (…)

  • > Mesurer l’acceptabilité sociale d’un projet minier : essai de modélisation du risque social en contexte québécois

    L’acceptabilité sociale des projets miniers constitue un enjeu majeur pour l’industrie extractive. La littérature qui traite de la notion d’acceptabilité sociale en lien avec le monde minier se décline autour du concept de permis social d’opérer, c’est-à-dire comme un moyen d’éviter les perturbations susceptibles de compromettre les activités extractives. Cette vision réductrice transpose dans l’espace sociétal la dynamique d’implantation des projets miniers. De plus, la notion même d’acceptabil

    (…)

  • > La compensation au service de l’acceptabilité sociale : un état de l’art des apports empiriques et du débat scientifique

    La transition énergétique amorcée à l’échelle internationale implique des enjeux de gouvernance qu’il est nécessaire de surmonter pour assurer sa réussite. En Europe, les politiques qui accompagnent cette transition énergétique fixent des objectifs à très courts termes dont celui de développer et de diversifier les sources d’énergies renouvelables d’ici 2020. L’intérêt de développer ces technologies pour limiter les émissions de gaz à effet de serre est largement admis à l’échelle européenne et

    (…)

  • > Acceptabilité sociale : partager l’embarras

    L’« acceptabilité sociale » est devenue un registre de qualification incontournable pour tout projet technologique. Loin d’être un phénomène provisoire, lié à un déficit conjoncturel d’accompagnement des projets, ce caractère incontournable a une dimension structurelle, liée aux inévitables mises à l’épreuve des dispositifs sociotechniques et de leur assemblage. L’article introduit une distinction entre enjeu et problème d’acceptabilité. Le premier terme désigne une condition inhérente au travai

    (…)