Navigation – Plan du site

VertigO - la revue électronique en sciences de l'environnement

Notice révisée le 04/09/2014

Derniers articles

S’abonner à ce flux
  • > Le paradoxe de la gestion des espaces verts : entre volonté de maîtrise et laissez-faire

    La gestion différenciée des espaces verts urbains suggérée par les principes du développement durable suppose non seulement un changement de pratiques, mais aussi une transformation du regard porté sur la nature urbanisée. Il s'agit ainsi de passer de la maîtrise du vivant à l'accompagnement et au ménagement de la nature. À Marseille, prédomine paradoxalement une politique urbaine libérale non interventionniste que contredit une culture urbanistique de la maîtrise et un goût pour l'ordre. De ...

  • > L’intérêt de conserver un espace vert de loisirs : un objet de recherche à part entière

    Afin d’expliquer l’intérêt des propriétaires pour la conservation d’espaces verts (semi-naturels), il est souvent fait référence à des termes génériques pratiques, en invoquant, par exemple, des intérêts touristiques, environnementaux, politiques, culturels ou patrimoniaux. À force d’être employés, ces termes finissent presque par perdre les significations pourtant différentes qu’ils peuvent revêtir à l’échelle locale, en fonction des propriétaires des lieux et des contextes dans lesquels ils...

  • > Compétition entre bâti et agriculture dans la conquête des bas-fonds de la ville de Bouaké : le savoir-faire ou les actions stratégiques des citadins-agriculteurs pour préserver les espaces agricoles

    Dans les villes ivoiriennes comme dans la plupart des villes africaines, le foncier constitue un enjeu capital pour le bâti. Même les zones souvent dites non constructibles suscitent de plus en plus d’intérêt. Dans la ville de Bouaké, la lutte pour la conquête des bas-fonds entre bâti et agriculture prend de l’ampleur. D’une part, le bâti qui manifeste le désir de s’approprier les bas-fonds use de tous les moyens. Et d’autre part, une activité agricole pratiquée depuis des décennies qui grâce...

  • > Quand la forêt devient un équipement de la ville : un parc animalier à l’échelle de l’agglomération rouennaise

    À travers l’étude d’un conflit autour de la fermeture d’un parc animalier puis des concertations qui ont suivi, cette contribution propose d’interroger les médiations territoriales originales qui se créent et transforment la forêt en équipement de la ville. Pour répondre à cette interrogation, nous mobilisons un corpus qui croise observations de terrain et participantes, des documents produits dans le cadre de chartes, des repères quantifiés et des enquêtes qualitatives et des articles de pre...

  • > L’industrie du phosphate de Taïba au Sénégal : front minier et tensions locales

    L’expansion des carrières d’exploitation du phosphate dans la région de Thiès, à l’ouest du Sénégal, est source de reconfiguration territoriale et de tensions liées à l’utilisation des ressources naturelles. L’avancée du front minier sur les espaces agricoles et le déplacement des villages amènent la population riveraine à s’organiser et à développer des stratégies pour faire face aux impacts des activités extractives. Ainsi, l’article se propose d’analyser ces dynamiques territoriales à part...

  • > Politique énergétique 2030 du Québec : l’étonnante absence d'une stratégie de transport soutenable

    Suite à un texte paru dans le Soleil le 7 avril 2016 intitulé « L’avenir contraint de l’énergie éolienne au Québec » (Saucier et al., 2016), huit chercheurs du Collectif scientifique sur la question du gaz de schiste, se questionnent sur l'ambition et les orientations stratégiques de la Politique énergétique du Québec (PEQ) 2030 en matière de transport. Les auteurs partent du constat que le Québec prévoit d'importants surplus d'électricité renouvelable (8,3 TWh par an jusqu'en 2023) et que ce...

  • > Les nouveaux chantiers de la justice environnementale

    Rédactrices associées : Valérie Deldrève (Irstea, France), Nathalie Lewis (Université du Québec à Rimouski, Canada), Sophie Moreau (Université Paris-Est Marne-la-Vallée, France), Kristin Reynolds (The New School, États-Unis)

    Dans un contexte global où l’amplification des inégalités sociales comme les dégradations environnementales occupent une part croissante des débats et des agendas politiques, le problème des relations et intersections entre les unes et les autres recueille un intérê...

  • > Le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles : une nouvelle phase de mobilisation pour le climat ?

    Le mouvement de désinvestissement des énergies fossiles, né en 2010 aux États-Unis, s’est propagé rapidement dans les universités américaines avant de regrouper d’autres appuis, comme des organisations religieuses, des villes ou des fondations philanthropiques. Dans la mesure où il repose sur le principe d’auto-organisation, il se caractérise par une forte coordination, qui elle-même se traduit par la mise à dispositions d’outils, parmi lesquels un argumentaire à tonalité éthique et économiqu...

  • > Entre controverses environnementales et projets d’aménagement: le paysage à l’épreuve des sens

    Coordination du numéro : Vincent Battesti (Centre national de la recherche scientifique, UMR 7206), Élise Geisler (Agrocampus Ouest, UMR ESO), Christophe Mager (Université de Lausanne), Laurent Matthey (Université de Genève) et Éric Duchemin ([VertigO]/Université du Québec à Montréal, Canada).

    Dans les années 1990, quand le paysage fait son retour dans le champ de la pratique aménagiste, à titre d’« alternative » (Marot, 1995) à certaines dérives de l’urbanisme moderne, la question du s...

  • > Agricultures urbaines durables : vecteur pour la transition écologique

    Le colloque international « Agricultures urbaines durables » propose six sessions scientifiques, chacune avec des sous-sessions et des tables rondes avec les différents acteurs (agriculteurs, chercheurs, élus, étudiants, associations, consultants). Le colloque vise une valorisation scientifique et pédagogique multi-supports.

  • Les cahiers de Revues.org